Actualités et Écologie

L’impact environnemental de l’électroménager

white front load washing machine

Les déchets plastiques et les voitures sont souvent pointés du doigt comme étant des pollueurs massifs, mais on oublie parfois l’impact environnemental de nos appareils électroménagers. Or, ils sont présents en grand nombre dans nos maisons ou appartements. Il apparaît donc nécessaire d’identifier leurs effets négatifs sur la planète afin de les limiter au maximum !  

Quelle consommation pour ces appareils ?

Tout d’abord, qu’entend-on par “électroménager” ? On distingue deux types d’appareils domestiques :

  • le petit électroménager (sèche-cheveux, cafetière, grille-pain…)
  • le gros électroménager (lave-linge, réfrigérateur, four…).

En France, chaque ménage possède en moyenne 99 appareils électriques ou électroniques1. Chaque appareil consomme plus ou moins, mais le tout n’est pas sans conséquence pour la planète. 

L’empreinte carbone de l’électroménager n’est absolument pas négligeable, il représente même 25% des émissions de CO2 d’un foyer d’après l’ADEME2. Chaque étape du processus de fabrication puis de consommation des appareils domestiques doit être étudiée sous un prisme environnemental.

Le transport des pièces

Le transport des pièces nécessaires à la fabrication des appareils entraîne de fortes émissions de carbone. Il s’agit souvent de transiter d’un pays à un autre, plusieurs fois. La question se pose donc de savoir s’il vaut mieux faire fabriquer dans un pays où la distance avec les pièces rapportées est faible ou bien s’il est plus judicieux de faire fabriquer local en rapportant les pièces d’autres pays. La réponse est loin d’être évidente.

La consommation énergétique

Enfin, la consommation électrique de vos appareils électroménagers n’est pas négligeable. Par exemple, la consommation de votre four s’élève à 160 kWh par an si vous ne l’utilisez qu’une heure et demie par semaine3. Ajoutez à cela votre ordinateur, votre réfrigérateur, le lave-linge, la télévision… et vous arrivez à de fortes dépenses d’énergie. C’est pourquoi il est important de surveiller vos appareils domestiques, et de ne pas les laisser trop longtemps allumés ! 

Des déchets massifs enregistrés dans ce secteur

L'impact environnemental de l'électroménagers

Mais l’impact environnemental des appareils électroménagers va au-delà de leur fabrication et de leur consommation. En effet, il est essentiel d’étudier le parcours des déchets d’équipement électrique et électronique (DEEE). En 2019, ce ne sont pas moins de 604 000 tonnes de DEEE qui ont été collectés4. 

Pourquoi de tels chiffres ?

L’obsolescence programmée, définie comme “l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement” par la loi française5, entraîne un nombre considérable de déchets évitables. 

De plus, une fois la panne survenue, les Français se tournent plus généralement vers le neuf en ce qui concerne l’électroménager, malgré une prise de conscience de l’enjeu environnemental. On estime que 24% des Français n’ont pas réparé leur appareils électriques ou électroniques, ou n’ont pas eu le réflexe de le faire6.

Cet impact environnemental peut être largement réduit, si nous prenons chacun la mesure du problème actuel. Nous pouvons tous agir à notre échelle pour diminuer ce chiffre faramineux de DEEE. 

Mieux informés, plus responsables !

Il existe des solutions pour réduire l’empreinte carbone de nos produits électroménagers. L’idée principale est de s’informer avant d’acheter ou de jeter. 

  • La consommation énergétique

Vous pouvez retrouver, à travers l’étiquette-énergie, des détails sur la consommation énergétique de nombreux produits électroménagers. Mise en place en 1992 pour de nombreux appareils électroménagers, elle a pour but d’informer le consommateur sur les performances énergétiques du produit afin qu’il choisisse le moins énergivore. Depuis mars 2021, l’étiquette-énergie octroie une classe entre A et G, A étant la plus performante7.

  • La consommation carbone

Pour ce qui est de la consommation carbone des produits domestiques, vous pouvez en apprendre plus grâce au Score Carbone développé par Nouveaux-Consos. Ce score prend en compte toutes les étapes du cycle de vie d’un produit. Il s’agit d’une note allant de A (le moins polluant) à E (le plus polluant) vous permettant de choisir l’appareil électroménager avec l’empreinte carbone la plus faible. 

  • La réparabilité et la seconde main

Acheter des produits durables vous permettra de réduire vos déchets électroménagers. Depuis le 1er janvier 2021, un indice de réparabilité est obligatoire sur cinq catégories de produits : les lave-linges à hublot, les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs et les tondeuses à gazon électriques. L’indice est sous la forme d’une note allant de 0 à 10 et prend en compte la “disponibilité de la documentation, la démontabilité, l’accès et les outils, la disponibilité des pièces détachées, leur prix, et les critères spécifiques à la catégorie d’équipements concernée ». Il tend à s’étendre à plus de produits dans le futur et pourrait même se transformer en un indice de durabilité plus complet et plus précis8.

Ensuite, si vous souhaitez absolument changer de produit, privilégiez la seconde main. Vendre ou acheter de seconde main permet de ralentir la production massive et de contribuer à éviter l’augmentation des déchets. Des petits gestes comme ceux-ci peuvent avoir un impact considérable ! 

Auteure : Ophélie Guibert

Laisser un commentaire