Actualités et Écologie

Quelle pollution pour quels transports ?

Les échanges de nourriture et de marchandises monopolisent tous les différents moyens de transports. Les échanges internationaux de denrées se font par bateaux, trains, avions, camions… Ce qui n’est pas toujours écologique. Mais le Moyen Âge pendant lequel il n’y avait d’autre choix que de consommer local est bien lointain. Et un tel retour en arrière est impossible. Alors comment faire du transport écologique ?

Plus de 90 % des marchandises mondiales sont acheminées par voie maritime. Et ce n’est pas le moyen de transport qui émet le plus de CO2. Mais oxyde d’azote et oxyde de soufre sont notamment émis par nos navires. A noter que le fuel lourd est encore largement utilisé, bien que ce soit un des plus polluants. Selon l’association France Nature Environnement, le gaz naturel liquéfié serait pourtant une bonne alternative. Quant aux balades sur le port, on vous les déconseille. Leur carburant brûle aussi à l’arrêt. Consommer des produits des quatre coins de la Terre en toutes saisons a un prix.

Le moyen le plus vert

S’il nous est conseillé de prendre le train pour les longues distances, ce n’est pas différent pour la nourriture. Car le transport ferroviaire est l’un des plus écologique. Sa consommation d’énergie est limitée, au même titre que ses rejets en CO2. Bien sûr, la construction de chemins de fer, elle, n’est pas sans conséquences. Mais c’est un moyen de transport écologique alors sur du long terme ce n’est pas si mal que ses infrastructures se développent.

Rapide mais polluant

A l’inverse du train, l’avion est très polluant. Certes il permet un transport rapide, idéal pour de la nourriture qu’on ne veut pas voir périr pendant le voyage. Mais en plus d’être très coûteux, il représente une catastrophe écologique. La combustion du kérosène, mélange d’hydrocarbures, est responsable d’un rejet important de CO2, directement responsable de l’effet de serre. L’aviation serait même responsable de pas moins de 3 % des émissions mondiales. Sans parler du forçage radiatif entraîné rien que par l’aviation commerciale. Car, si le rayonnement du soleil que nous recevons est important, le « rayonnement » que nous émettons via toutes sortes de pollution l’est aussi.

Le diesel en cause

Un camion avec une remorque rouge est sur une route devant des montagnes eneigées
Transport routier

Bien que certains transporteurs français aient opté pour le gaz liquide plutôt que le diesel, le transport par camion reste peu écologique. Le Centre Interprofessionnel Technique d’Etudes de la Pollution Atmosphérique estime à environ 8 % la part de la pollution occasionnée par les poids lourds. Mais le bio-méthane permettrait de réduire considérablement voire supprimer les émissions de particules fines.