Green Interview

La Green Interview de Bohup

Qui es-tu ?

Je suis Christine, co fondatrice de Bohup, j’ai 56 ans et Bohup c’est ma 2ème vie professionnelle !

Trois mots pour définir ta marque ?

  • Déco
  • BOHème
  • UPclyclée

Déco : parce que nous commercialisons des articles de déco.

Bohème : nos produits façonnés à la main par des artisans français, marocains ou encore portugais sont des invitations au voyage, par les techniques utilisées (tissage par exemple) et la touche culturelle que l’on retrouve sur les produits.

Upclyclée : nos produits sont issus du surcyclage de chutes de tissu, ce qui limite l’impact environnemental.

Trois engagements dont tu es la plus fière ?

L’éthique est sans doute l’engagement dont je suis la plus fière. Cela a toujours été mon fil conducteur. Je ne pouvais pas concevoir un commerce, sans un partenariat de confiance avec nos artisans qui fabriquent nos produits, équitable et qui permet à chacun de se développer et s’épanouir dans la création artisanale.

Ensuite, bien entendu, l’écologie, qui ne devrait d’ailleurs plus être un engagement, mais devenir la norme.

Enfin, l’authentique : à travers ce projet, il s’agit aussi de présenter le savoir faire des artisans du monde. Le mélange des cultures, que l’on se doit de respecter, permet des créations originales et uniques.

Un argument pour convaincre une personne de commencer sa transition écologique ?

Je vais reprendre une citation de St Exupéry : « nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants ». Alors, pensez à vos enfants et petits-enfants et la transition écologique devient tout de suite plus facile. Commençons par consommer moins, même si une telle incitation peut paraitre paradoxale de la part d’un commerçant ! … et consommons mieux.

Pourquoi avoir créé ce projet ?

Pendant plus de 20 ans, j’ai accompagné les représentants du personnel dans leurs prérogatives, pour défendre un partage équitable de la valeur ajoutée au sein des entreprises. Il y a deux ans, j’ai cédé mon cabinet d’expertise mais j’ai conservé mes valeurs. J’aime les voyages, la culture, l’éthique et l’authentique. Et comme pour moi, l’écologie est un incontournable, tout cela a donné naissance à BOHUP, une entreprise qui me ressemble.

Tu peux nous donner trois conseils pour être plus responsable au quotidien ?

Il est difficile de conseiller quelqu’un pour être plus responsable, car c’est d’abord une démarche personnelle, un regard à porter sur le monde complexe dans lequel nous vivons. Par exemple, depuis la crise sanitaire, le slogan est  « consommer Français ». Je suis d’accord avec cela, mais nous ne vivons pas seuls. Nous avons des interactions avec le Monde.

Pour répondre quand même à la question, je dirais :

  1. Être responsable, c’est une réflexion à mener à chaque acte d’achat.  Ce produit est-il respectueux de l’homme et de son environnement ?
  2. Il faut également se poser la question de l’équité : Le produit que j’achète permet-il à son créateur de vivre correctement de son travail ? Le prix du produit que je paie est-il correctement réparti sur les différents acteurs de la chaine de production et de commercialisation ?
  3. Au quotidien, nous n’avons pas forcement les réponses à toutes les questions précédentes. Mais pour certains produits, la réponse est évidemment « NON ». Alors, commençons par éliminer ceux-là !

Y a qui dans ta Team ?

Je suis associée avec mon fils Alan. Lui, son leitmotiv, c’est « décroissance et préservation de l’environnement ». Donc on s’entend bien !! Il s’occupe de la partie commercialisation et moi de la partie production.

Dans la team, je mets également nos partenaires. Il y a Amal, qui habite à Casablanca, et l’équipe d’artisanes tisserandes avec qui nous partageons beaucoup. En France, il y a nos couturières indépendantes avec qui nous échangeons également beaucoup pour imaginer des coussins à partir d’anciens rideaux.

Ou tu te vois demain ?

Je ne sais pas…ou plutôt si : à la retraite !

J’espère que BOHUP va prendre son envol. Je pourrais ainsi me retirer progressivement pour laisser la place aux jeunes !

Tu préfères ?

Sud ou Nord ?

J’adore l’Afrique. Les africains vivent pour beaucoup dans la pauvreté, mais ils rient, ils chantent, ils dansent.

Mais, je préfère comme même vivre en Europe, pour bien d’autres raisons !

Open Space ou Bureau perso ?

Open Space, dans un bureau isolé je m’ennuie, même si je papote un peu trop !

Mer ou Montagne ?

La mer l’été car j’adore me baigner et observer les poissons avec masque et tuba… et la montagne l’hiver pour les paysages enneigés somptueux.

Lundi ou Vendredi ?

J’aime beaucoup mon travail, mais il n’y a pas que le boulot dans la vie. Je vais donc répondre « vendredi ».

Vélo ou Trottinette ?

Velo, tant que l’on a la capacité physique à pédaler. Pour le petit moteur électrique, mieux vaut attendre. D’ailleurs, avant de passer à la trottinette, il y a l’étape vélo électrique !

Greenpeace ou WWF ?

Chaque organisation a ses qualités et ses défauts, ses propres méthodes plus ou moins médiatisées … Ce qui est important, c’est que des organisations qui luttent pour la préservation de l’environnement existent et mobilisent le plus grand nombre.

Thé ou Café ?

Café, sans hésitation, pour me réveiller le matin.

Matin ou Soir ?​​​​​​

Vous avez la réponse dans la question précédente ! Le réveil est difficile, donc je suis davantage du soir. Je ne vais donc pas vous répondre que je me lève tôt le matin pour aller courir ou marcher et profiter du grand air, ce serait vous mentir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.