Actualités et Écologie

La permaculture, autosuffisance et jardinage

Définition et origine de la permaculture

Permaculture est la contraction d’agriculture permanente. Mais il n’est pas question de culture intensive, au contraire. La permaculture cherche à reproduire des écosystèmes et s’inspire donc du fonctionnement de la nature. C’est une aubaine pour la biodiversité et une ode au développement durable.

L’initiation à la permaculture peut très bien se faire dans un jardin. Tout débute bien sûr par la terre. Mais il faut attendre une période particulière avant de commencer à la travailler. Lorsqu’une période humide se termine et que le sol n’est ni collant ni dur, le moment est idéal. Mais pas de bêche classique ou de pelle, il n’est pas question de retourner le sol ! Cela tuerait la micro faune présente en surface. On privilégie une fourche-bêche ou une grelinette. Elles viendront ameublir la terre. Une terre déjà cultivée par le passé n’a nul besoin d’être mi sans dessus dessous.

A vos marques, prêts, plantez !

Les associations de plants sont également très importantes dans la permaculture. Par exemple, si vous plantez un chou à côté de céleri, le chou évitera la rouille au céleri et le céleri fera fuir les insectes néfastes pour les choux comme les mouches. Il existe plein d’autres associations positives du même style : carottes et poireaux, betteraves et laitues, tomates et concombres… Cette technique vous aide à faire du bio car les pesticides ne sont plus utiles. Et si ce n’est pas assez il y a des plantes protectrices comme la bourrache et le souci. Il faut également savoir qu’en permaculture, les plants doivent occuper tout l’espace cultivable afin que le sol ne s’érode pas.

La permaculture c'est un état d'ésprit

Avant d’être une méthode de culture, la permaculture est une philosophie. Et toutes ces techniques qu’elle prône vont dans un même sens. Le respect de la nature, de la faune, et par conséquent des Hommes. La diversité des plantes, fruits, légumes, et espèces animales est au centre de la culture permanente. Le tout dans le respect de l’environnement, sans produits nocifs. C’est donc une occasion d’en apprendre plus sur l’entretien des sols, les techniques naturelles pour avoir de l’engrais et repousser les ravageurs, et sur les cycles du soleil.

Laisser un commentaire