Uncategorized

Mettre en place un plan de déplacement d’entreprise pour réduire votre empreinte carbone

Quand on cherche à diminuer son empreinte carbone. Il faut réfléchir à tout. Et commencer par le plus évident : les transports. Aujourd’hui, c’est cette catégorie qui engendre les émissions les plus massives de carbone. Alors c’est sur cette catégorie qu’il faut agir en premier lieu, dans le cadre d’une démarche RSE. Greenkit, dans cette optique, vous aide à y voir plus clair.

Réduisez les déplacements domicile-travail !

Les déplacements domicile-travail représentent certainement la plus grosse partie des transports liés aux entreprises. Alors adopter des mesures dans le but de les réduire, c’est certainement la meilleure chose à faire. Il y a d’ailleurs eu une certaine prise de conscience autour de tout cela quand on a vu l’effet qu’a eu le confinement sur la planète. Les gens n’allaient plus travailler, et la qualité de l’air, pour ne citer que cette donnée, s’est nettement améliorée pendant cette période. La raison est simple : les gens se sont mis au télétravail et ont arrêté de se rendre à leur travail, au terme de longs trajets pendulaires, du matin au soir. Alors n’hésitez pas à mettre en place un ou plusieurs jours de télétravail chaque mois dans votre entreprise. En plus de cela, ces trajets représentent une source de stress importante pour vos employés : retards, accidents, embouteillages, etc.

En complément de ces mesures, vous pouvez proposer à vos collaborateurs de s’organiser entre eux pour mettre en place des groupes de covoiturage, ce qui aura également pour effets d’améliorer leurs relations de travail

Trouvez une alternative aux déplacements professionnels

Comme expliqué plus haut, la pandémie a permis de développer beaucoup de choses. Beaucoup d’alternatives aux solutions qui existaient. Incontestablement, dans le monde du travail, il y a eu un avant et un après le début de la pandémie. La visioconférence ainsi que la démocratisation des meetings virtuels permettent d’éviter un certain nombre de déplacements qui sont sources d’émissions de carbone. Rendez-vous chez des clients, réunions ou encore visites auprès de fournisseurs ou sur vos chantiers en cours par exemple. Remplacer certaines de ces échéances par des rendez-vous en ligne, des « calls », permet un double bénéfice : les émissions carbones sont bien moins importantes, et vos collaborateurs ou employés passent beaucoup moins de temps sur la route.

Le temps, c’est de l’argent, et tous ces trajets peuvent rapidement être très chronophages. Ces nouvelles façons de travailler doivent, c’est sûr, peu à peu faire partie de vos processus en concertation avec vos partenaires et vos clients.

Repensez votre parc mobile !

Très souvent, vos collaborateurs n’utilisent que la voiture de fonction que vous leur fournissez. Alors autant les inciter, dès le moment du choix de la voiture, à se tourner vers un modèle plus écologique et vertueux de l’environnement. Cette initiative donnera en plus une bonne image de votre entreprise.

Toujours en parlant de voitures de fonction, vous pouvez proposer à vos collaborateurs d’opter pour ce qu’on appelle « l’autopartage ». Le principe est simple : une seule voiture, plusieurs collaborateurs. Ca limite drastiquement les frais, et ça limite le temps d’immobilisation de la voiture.

Enfin, le must, le top du top, ce serait de faire évoluer votre parc automobile vers des modèles électriques qui contribueraient à la diminution de l’empreinte carbone de votre entreprise.

Laisser un commentaire