Green Interview

Entretien avec Alexis Junillon, co-fondateur de CoAventure 

Seul, on va vite. A plusieurs, on va plus loin. Dans le département, Greenkit a une démarche éco-responsable. Mais ce n’est pas la seule entreprise avec cette démarche. Nous sommes partis à la rencontre de Alexis Junillon, co-fondateur de CoAventure, une entreprise qui propose des activités, pour particuliers ou en entreprise, éco-responsables.  

Présentation de CoAventure

Est-ce que tu peux présenter en quelques mots CoAventure ? De son origine à aujourd'hui, qu'est-ce qui est proposé ?

CoAventure est une plateforme de réservation d’activités éco-responsables. 

Notre objectif est de rendre accessible à toutes et à tous des activités qui sont difficiles voire impossibles à faire seul ou en petit groupe. Loin du tourisme de masse, nous mettons en lumière des activités authentiques en petits groupes basées sur le partage et la découverte. Les CoAventuriers partagent ainsi le prix mais aussi l’expérience. 

 Et comme nous sommes convaincus qu’aujourd’hui plus que jamais le tourisme doit être responsable, nous avons inscrit l’éco-responsabilité dès sa création au cœur de l’ADN de CoAventure. Nous sommes ainsi engagés dans une démarche éco-responsable globale avec comme point central la sélection des professionnels et de leurs aventures. 

 En plus de proposer nos activités aux particuliers, nous avons étendu notre offre aux professionnels qui souhaitent fédérer leurs équipes autour de vraies valeurs. Grâce à notre réseau de partenaires experts et engagés, nous proposons des solutions personnalisées et sur-mesure pour faire de leur événement responsable une réussite. 

Création de CoAventure

Pourquoi s'être lancé dans ce domaine ? Est-ce que quelque chose en particulier t'a poussé ?

En 2017, après plus de 10 ans d’activité professionnelle effrénée, avec Mathilde, ma conjointe et cofondatrice, nous avons pris la décision de tout quitter et de partir voyager. 

 Après plusieurs mois en Asie, c’est aux Philippines que nous avons été confrontés à la frustration de ne pas pouvoir nous rendre sur des iles paradisiaques à bord d’un bateau de pêcheur car nous n’étions pas assez nombreux. Nous nous inscrivions alors sur la liste d’attente. Sur le trajet de retour à notre guesthouse, nous avons constaté qu’il existait des listes identiques dans chaque hostel, auberge de jeunesse, petite agence de voyage du village, … sans qu’aucune de ces listes ne soient mises en commun. De ce fait, aucun des voyageurs inscrits ne pouvaient alors participer à l’aventure proposée alors que tous les paramètres étaient pourtant réunis. 

 De retour en France, nous nous sommes rendus compte que lorsque nous ou nos amis souhaitions participer à des activités qui sortent un peu de l’ordinaire, la situation était identique. 

 L’idée de CoAventure était née. 

Laisser un commentaire